Un bon alibi est un alibi de Dijon

Article écrit par Loïc

Alibi1C’est fourbus mais épanouis que nous rentrons sur Nîmes après un match Juke Box avec les Alibis de Dijon. Dire que nous avons aimé est un doux euphémisme, on a kiffé nos races serait plus approprié.

Alibi2Tout commença par une visite des points importants de la ville avec Élisabeth non sans mal car le tramway en construction n’est pas sans rappeler les déboires nîmois inhérents à l’aménagement des voies de tram-bus. Cependant, nous avons pu toucher le cou de la chouette – emblème de la ville – sculptée sur le contrefort ouest de l’église Notre Dame de Dijon en faisant un vœu, visité des cours d’hôtels particuliers extrêmement travaillées, visité le quartier des antiquaires, vu des kilotonnes de gargouilles, admiré le palais des Ducs de Bourgogne avec sa tour de Bar et acheté de la moutarde (quand même !!) et du pinard (non mais !!) suite à quoi force fût de constater que le Dijonnais n’a pas de problème de stationnement, il s’arrête là où bon lui semble mais sans gêner la circulation et met ses warning pour aller faire un tour et ce, sans se faire insulter ni même verbaliser par la maréchaussée. J’aime.

Alibi3De là, en route pour la salle de spectacle de Saint-Apollinaire où nous retrouverons les Alibi en pleine préparation. Tout était réuni pour que nous aimions : un hall décoré de pochette de 33 et 45 tours (si vous avez moins de 25 ans demandez à vos parents de quoi il s’agit) que le public pouvait choisir d’entendre pendant les périodes d’attente d’ouverture des portes ou d’entracte, un groupe musical qui chantait les titres des impros en traduisant des standards pop-rock anglais, une équipe survoltée, un MC/arbitre parfaitement étrange, un catering irréprochable.

Alibi5Et ce fût le match… Il est des moments de la vie où on ne sait pas ni pourquoi ni comment – mais est-ce bien important ? – mais une alchimie existe. Tout y était : la générosité de nos hôtes, le public chaleureux malgré une soirée froide, de l’énergie, du bon son… Merci (accueil), merci (musique), merci (nourriture), merci (organisation), merci (MC), merci (convivialité), merci (public), merci (pousse-café), merci (dodo) et merci pour tout…

Alibi6A la fin du match, les dijonnais nous ont intronisé lors d’une cérémonie dont nous ne pouvons pas dévoiler les tenants et aboutissants, tant pis pour eux maintenant on se sentira toujours un peu chez nous là-bas alors on reviendra… Fallait pas nous inviter…

Alors si vous passez du côté de Dijon, que vous vous sentez d’humeur joviale et que vous voulez passer un agréable moment n’hésitez pas à consulter l’agenda des Alibi pour vous en payer une tranche et une bonne…

Fazila pour Laurence, Jérôme, Vincent et herself…